FANDOM


Jurassic Park est un film américain, sorti en 1993 au cinéma.

SynopsisModifier

John Parker Hammond, le PDG de la puissante compagnie InGen, parvient à donner vie à des dinosaures grâce au clonage et décide de les utiliser dans le cadre d’un parc d'attractions qu’il compte ouvrir sur une île au large du Costa Rica. Avant l'ouverture, il fait visiter le parc à un groupe d'experts pour obtenir leur aval. Pendant la visite, une tempête éclate et un informaticien corrompu par une entreprise rivale en profite pour couper les systèmes de sécurité afin de voler des embryons de dinosaures. En l'absence de tout système de sécurité pendant plusieurs heures, les dinosaures s'échappent sans mal, mais le cauchemar des visiteurs ne fait que commencer...

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : Jurassic Park
  • Réalisation : Steven Spielberg
  • Production :
  • Société de production : Universal Pictures
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Format : Couleurs
  • Genre : Aventure, Science-Fiction
  • Durée : 127 minutes
  • Date de sortie : 1993

DistributionModifier

  • Sam Neill  : Pr. Alan Grant
  • Laura Dern  : Pr. Ellie Sattler
  • Jeff Goldblum  : Pr. Ian Malcolm
  • Richard Attenborough  : John Hammond
  • Bob Peck  : Robert Muldoon
  • Martin Ferrero  : Donald Gennaro
  • Joseph Mazzello  : Timothy « Tim » Murphy
  • Ariana Richards  : Alexis « Lex » Murphy
  • Samuel L. Jackson  : Ray Arnold
  • B. D. Wong  : Dr. Henry Wu
  • Wayne Knight  : Dennis Nedry
  • Gerald R. Molen  : Dr. Gerry Harding
  • Miguel Sandoval : Juanito Rostagno
  • Cameron Thor  : Lewis Dodgson]]
  • Christopher John Fields : le bénévole sur le site de fouille
  • Whit Hertford : le jeune garçon sur le site de fouille
  • Dean Cundey : l'ouvrier des docks avec qui Nedry parle par ordinateur
  • Greg Burson  : M. ADN (voix)
  • Richard Kiley  : voix-off durant la visite du parc

Autour du filmModifier

Les dinosaures à l'écran
  • Tyrannosaurus
  • Velociraptor
  • Dilophosaurus
  • Brachiosaurus
  • Triceratops
  • Galliminus
  • Parasaurolophus
Malgré le titre du film, la plupart des dinosaures visibles à l'écran n'existaient pas avant le Crétacé.

Le Tyrannosaurus, familièrement raccourci en « T. rex », est la star du film selon Spielberg, et la raison pour laquelle la fin du film a été réécrite par peur de décevoir le public. L'animatronique du T. rex mesure 6 mètres de haut, 12 mètres de long et pèse 5,9 tonnes. Le dinosaure est dépeint avec une vision basée sur le mouvement de son environnement (ce qui n'est pas prouvé par les scientifiques). Le cri du Tyrannosaure a été produit en mélangeant les cris de différents animaux : le bébé éléphant, l'alligator et le tigre. Son souffle est celui d'un évent de baleine. Un chien rognant une balle a été utilisé pour le son du déchiquètement d'un Gallimimus.

Le Velociraptor, parfois raccourci en « raptor », est plus grand dans le film : en effet, il a été échangé avec le Deinonychus qui est tout aussi vorace. À l'époque celui-ci était appelé Velociraptor antirrhopus par certains scientifiques. Crichton suivait cette théorie, mais le temps que la production du film se mette en place, la dénomination a été revue. Les producteurs ne voulant pas assommer les spectateurs avec une terminologie paléontologique trop poussée, le nom de vélociraptor et son abréviation raptor ont été jugés plus simples à manipuler par le grand public. Lorsque l'Utahraptor fut découvert à l'époque du tournage du film, Stan Winston commenta : « We made it, then they discovered it. » (« Nous l'avons créé, et c'est à ce moment-là qu'il a été découvert. »). Pour l'attaque de Robert Muldoon, les raptors ont été joués par des hommes en costume. Le cri du dauphin, le beuglement du morse, le cri de rut d'une grue africaine, et des grincements humains furent mixés pour obtenir différents sons de raptors,. Finalement, à la suite des découvertes faites après la sortie du film, la plupart des paléontologues ont conclu que les dromaeosauridés, comme le Vélociraptor et le Deinonychus, avaient des plumes.

Au contraire, on a représenté le Dilophosaurus plus petit que le géant du jurassique pour être sûr que le public ne le confonde pas avec les raptors. Il y possède également une crête de lézard australien et la capacité de cracher un venin mortel (il n'y a aucune preuve que l'animal original ait été capable de ce fait). Ses cris ont été fabriqués en combinant ceux d'un cygne, d'un faucon, d'un singe hurleur et d'un crotale[11].

Le Brachiosaurus est inexactement dépeint comme mâchant sa nourriture. Bien qu'il soit reconnu comme évident pour les scientifiques qu'ils avaient des capacités vocales limitées, le sound designer Gary Rydstrom décida de représenter leurs cris en mélangeant un chant de baleine avec des cris de singes.

L'apparition du Triceratops posa un problème logistique particulier à Stan Winston lorsque Spielberg demanda à tourner l'animatronic de la créature blessée plus tôt que prévu. Winston a aussi créé un bébé Tricératops pour qu'Ariana Richards le monte, mais il fut supprimé du film pour des raisons de rythme.

Les Gallimimus et Parasaurolophus ne font que des apparitions furtives, le deuxième apparaît lors de la première rencontre avec les Brachiosaurus.

Même si ces espèces ne sont pas visibles dans le film, la liste officielle des animaux présents sur l'île dans le roman original comprend également le Baryonyx, le Ceratosaurus, le Compsognathus, le Herrerasaurus, le Ptéranodon, le Stegosaurus, le Métriacanthosaurus, le Segisaurus, l'Hypsilophodon,le Mosasauridae et le Carnotaurus.

DistinctionsModifier

NominationsModifier

BAFTA Awards 1994 :
Meilleur son : Gary Summers, Gary Rydstrom, Shawn Murphy, Ron Judkins
Saturn Awards 1994 :
Meilleure actrice : Laura Dern
Meilleur second rôle : Jeff Goldblum, Wayne Knight
Meilleur(e) jeune acteur ou actrice : Joseph Mazzello, Ariana Richards
Meilleure musique : John Williams
Meilleurs costumes : Sue Moore, Eric H. Sandberg

RécompensesModifier

Oscars 1994 :
Meilleur mixage de son : Gary Summers, Gary Rydstrom, Shawn Murphy, Ron Judkins
Meilleur montage de son : Gary Rydstrom et Richard Hymns
Meilleurs effets visuels : Dennis Muren, Stan Winston, Phil Tippett, Michael Lantieri
BAFTA Awards 1994 :
Meilleurs effets visuels : Dennis Muren, Stan Winston, Phil Tippett, Michael Lantieri
Saturn Awards 1994 :
Meilleur film de science-fiction
Meilleure réalisation : Steven Spielberg
Meilleur scénario : David Koepp, Michael Crichton
Meilleurs effets visuels : Dennis Muren, Stan Winston, Phil Tippett, Michael Lantieri
Prix Hugo 1994 :
Meilleur film dramatique : Steven Spielberg, David Koepp, Michael Crichton

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard